10 mesures du système éducatif japonais que la France pourrait envier !

Les Japonais sont reconnus pour leur hygiène de vie respectable, leur grande intelligence et leur politesse.  

Cela n’est pas inné. Chaque Japonais apprend à bien se comporter depuis l’école. En effet, leur système éducatif leur inculque des bases respectables comme la politesse, les bonnes manières grâce à des moyens très efficaces.

Voici 10 caractéristiques uniques du système éducatif japonais qu’il serait bon de reprendre en Occident ! 

1. Les bonnes manières avant tout

(C) carlosbarria / reuters.com  

Les enfants vont à l’école à 6 ans et n’ont aucune évaluation avant l’âge de 10 ans. Seuls des petits tests leur sont proposés. Durant les quatre premières années, le système éducatif s’applique à donner des bases au niveau des bonnes manières. De plus, il tend à développer les aptitudes naturelles des enfants. Le respect des uns envers les autres, mais aussi envers la nature et les animaux est omniprésent. La générosité, la compassion et l’empathie sont également inculquées. D’autres qualités comme la maîtrise de soi et la justice sont apprises par le biais de jeux. 

2. L'année scolaire commence le 1er avril

(C) seejapan.co.uk  

Au Japon, la rentrée scolaire s’effectue le 1er avril. Il s’agit de la période où l’un des plus beaux phénomènes naturels du pays a lieu : la floraison des cerisiers. Comme nous, ils travaillent durant 3 trimestres (du 1er avril au 20 juillet, du 1er septembre au 26 décembre et du 7 janvier au 25 mars). Ils n’ont donc que 6 semaines de vacances pendant l'été et 2 fois 2 semaines en hiver et au printemps.

3. Pour apprendre le respect des autres et des installations, les élèves japonais nettoient eux-mêmes leurs salles de classe et leur école

(C) emaze.com  

Suivant un calendrier déterminé depuis le début de l’année, les élèves sont répartis par groupes et doivent alors nettoyer les salles de classe, la cantine ainsi que les toilettes ! Cela leur apprend depuis tout jeune, ce qu’est le travail d’équipe et l’entraide. De plus, cela les force à respecter les installations ainsi que leur travail et celui de leurs camarades.

4. Les repas sont offerts pour tous les élèves et ils mangent en classe 

(C) treehugger.com  

Un repas sain et équilibré est la base d’une bonne croissance et d’une bonne santé. Ainsi, dans toutes les écoles primaires et le collège, le déjeuner est préparé par des chefs qualifiés et des professionnels de la santé. Les élèves mangent en classe avec le professeur. Cela permet de créer des liens plus intimes et positifs entre le professeur et les élèves. 

5. Les cours supplémentaires sont très prisés

(C) novakdjokovicfoundation  

Comme en France, certains établissements ont pignon sur rue. Afin de pouvoir obtenir une place dans les meilleurs collèges par exemple, les étudiants prennent des cours préparatoires ou s’inscrivent à des ateliers privés après leur journée. De nombreux enfants quittent l’école et retournent dans les cours préparatoires jusqu’à tard le soir. Leurs 8 heures de cours à l’école ne leur suffisent pas, ils travaillent même pendant les vacances scolaires et les week-ends. Les redoublements sont très rares au Japon et l’on comprend mieux pourquoi !

6. Les enfants apprennent aussi des bribes de leur culture comme la calligraphie et la poésie japonaise 

(C) midwestdojo.com  

Appelée aussi Shodo, la calligraphie japonaise est différente des autres. Elle se pratique à l’aide de pinceaux en bambou que l’on trempe dans l’encre pour écrire des signes sur du papier de riz. La calligraphie occupe une place très importante dans l’art japonais, tout comme le Haïku, qui est une forme de poésie émotionnelle, utilisant des expressions simples. Cet apprentissage inculque les traditions et la valeur de la culture ancestrale aux enfants. 

7. L’uniforme est de rigueur pour éviter les différences sociales

(C) japantimes.co.jp  

La plupart des établissements scolaires imposent les uniformes à leurs élèves. Alors que certaines écoles ont leur propre tenue, d’autres restent attachées à l'uniforme scolaire japonais traditionnel : une tenue militaire pour les garçons et une tenue de marin pour les filles. Cela vise à supprimer les différences sociales entre les enfants et à les confondre dans la même ambiance de travail. Cela a pour effet de faire naître un sentiment communautaire et égalitaire

8. L’absentéisme n’existe pas au Japon

(C) ajari / flickr.com  

Si nos têtes blondes feraient tout pour ne pas aller en cours, les Japonais eux, ne rateraient l’école pour rien au monde. Le taux de fréquentation s’élève à 99,99 % ! Il en va de même pour le retard : aucun n’a de panne de réveil. 91 % des enfants sont ravis des cours qu’ils suivent et n’oublient quasiment rien de ce qu’ils y apprennent.  Y’a-t-il un autre pays capable de rivaliser avec de telles statistiques ? 

9. Il n’y a qu’un seul examen dans toute la scolarité

(C) japantimes.co.jp  

C’est à la fin du lycée que les étudiants japonais sont soumis à un test ressemblant à notre Baccalauréat. Grâce à la notation obtenue, l’élève pourra alors choisir ses études. Mais attention, l’établissement supérieur ne prend que les meilleurs élèves ! Si un étudiant n’a pas la note suffisante, il ne pourra pas poursuivre ses études. Il existe alors un esprit de compétition très intense, car seulement 76 % des étudiants ont l’opportunité de poursuivre leurs études. Afin d’être sûrs d’avoir une place, les étudiants entrent dans « l'enfer de l'examen », c’est-à-dire une phase préparatoire pour mettre toutes les chances de leur côté. 

10. Les années collège sont considérées comme des « vacances » 

(C) Chris 73 / wikimedia.org  

Après le fameux examen, les étudiants japonais prennent le temps d’une pause. Dans ce pays, le collège constitue les meilleures années de la vie d’une personne. Les Japonais les appellent même « les vacances », car après, vient le monde du travail. 

Crédit photo : carlosbarria / reuters.com
Sources : tofugu, novakdjokovicfoundation, examen, psychologos

COMMENTAIRES