15 secrets sur les coulisses du parc Disney dévoilés par des employés

Tout le monde a un jour rêvé de visiter l’un des 6 parcs Disney de la planète : en Floride, en Californie, à Paris, Hong-Kong, Tokyo ou Shanghai. Mais avez-vous déjà imaginé l’envers du décor ? Les petits trucs, les difficultés, les secrets mais aussi les joies des employés relatés ci-dessous vous surprendront surement par leur honnêteté.

1. La création des costumes

© carousel-of-progress/tumblr  

Le royaume de Disney repose sur ses personnages, qui se reconnaissent par leur accoutrement. Le département qui s’occupe des costumes est donc extrêmement important. Il comporte plus d’un million de tenues car Mickey et ses amis doivent se changer tous les jours, ainsi que pour les occasions spéciales. De la création à la maintenance, cela nécessite un nombre impressionnant de personnel.

Le plus difficile à gérer reste le costume des personnages à poils. En effet, « les acteurs qui endossent ces rôles doivent porter ce qui se rapporte à d’épais morceaux de moquette tout l’été » relate un ancien employé. Mais il précise que « les gens du département en charge des costumes font très bien leur boulot. Ils stérilisent les tenues après chaque utilisation, et se débarrassent des mauvaises odeurs, donc tu n’as pas l’impression qu’un collègue a sué dedans juste avant toi. »

2. Les faux badges

Vous remarquerez peut-être un nombre impressionnant d’employés qui s’appellent Chris à Disney World en Floride. En tout cas c’est ce qu’indique leur badge. Il s’agit en fait de personnes qui ont oublié leur vrai insigne, et en portent un de rechange. Ils ont tous la même mention : ”Chris d’Orlando”. L’avantage c’est que si vous vous appelez vraiment Chris, vous êtes sûr d’avoir toujours un badge à votre disposition.

3. Toujours dans son rôle

© echoeyed/twitter  

Les acteurs sont à fond dans leurs rôles, et il n’est pas rare qu’ils continuent même après leurs heures de travail à se comporter comme des personnages de Disney, ou à appeler tout le monde « princesse ». C’est ce qui fait qu’ils soient crédibles quand vos enfants les rencontrent dans le parc.

Et imaginez que votre chef soit toute la journée déguisé en Mickey : difficile ensuite de le prendre au sérieux lors d’une conversation plus déplaisante...

4. Instructions pour montrer du doigt

Vous ne verrez jamais les employés de Disney montrer quelque chose du doigt. Ils doivent utiliser soit toute la main, soit l’index avec le majeur. D’abord parce que dans certaines cultures c’est impoli et que Disney, qui reçoit des visiteurs du monde entier, ne veut insulter personne. Ensuite, c’est un petit clin d’œil à Walt Disney. Celui-ci avait toujours une cigarette à la main, il pointait donc toujours avec 2 doigts quand on lui demandait une direction. Par la suite quand il a fallu retoucher ses photos pour en retirer la cigarette devenue impopulaire, Disney avait toujours l’air de pointer deux doigts.

5. Code secret pour clients difficiles

Il est interdit d’être négatif chez Disney, même lorsqu’on est confronté à un client difficile, voire injurieux. Il faut sourire et répondre par la gentillesse. Mais cela n’empêche pas une petite revanche. Donc si vous vous entendez répondre « passez une journée Disney magique » par un cast member, et bien c’est un code pour « va te faire voir ». Petit défoulement, mais aussi avertissement à l’adresse des collègues qui se tiendront prêts à venir à son aide.

6. Le réseau de tunnels

Disney World en Floride possède un système de tunnels sous le parc, pour faciliter le déplacement des personnages, cacher les allers et venues des poubelles, des livraisons ou des véhicules transportant les recettes. Pour aider à s’orienter sous terre, les murs sont peints de couleurs différentes selon la partie du parc sous laquelle on se trouve. Ces réseaux utilitaires sont cachés du public, mais on peut les découvrir grâce aux « Clés du royaume », une visite guidée de 5 heures dans les coulisses du parc.

7. Une apparence très réglementée

Disney contrôle de près l’apparence de ses employés pour offrir un look uniforme à ses visiteurs. Un document détaille toutes ces règles : le « Disney look book ». Interdiction de montrer des piercings ou des tatouages, les boucles d’oreilles sont limitées en taille et en nombre, les ongles doivent êtres courts pour les hommes et pas trop longs pour les femmes, le vernis est interdit. Les barbes doivent être courtes et ne pas cacher les lèvres, les coupes de cheveux ne doivent pas cacher les oreilles ou les cols. Il y a d’ailleurs un salon de coiffure dans un des tunnels sous, en cas de nécessité. Les mensurations sont aussi limitées.

8. Distribution abondante d’autocollants

Pour rendre le sourire aux visiteurs, rien de tel qu’un autocollant représentant leur personnage préféré. C’est pourquoi les cast members en ont toujours plein les poches, ainsi que des plans du parc pour aider les visiteurs perdus.

9. On peut quand-même s’amuser en travaillant

Les cast members qui s’amusent le plus sont Tic et Tac. Pour imiter l’espièglerie des 2 personnages, les acteurs qui portent leurs déguisements passent la journée à jouer des mauvais tours au public : on leur prend leur bouteille d’eau, on fait semblant de donner un coup de pied à un collègue... tout le monde rigole tant que c’est bon enfant.

10. L’intégrité des personnages

Pour que les enfants puissent croire qu’ils rencontrent les vrais personnages, il faut non seulement que les acteurs agissent comme ceux-ci, mais il faut aussi empêcher qu’ils soient vus à deux endroits à la fois. Si pour des raisons de popularité le parc a besoin de 2 Mickey, on s’assure qu’ils sont à des endroits opposés, et que la relève emprunte les tunnels souterrains pour se rendre à son poste. Il faut aussi éviter qu’un personnage ne soit vu dans un royaume totalement étranger à son histoire (que penser de Woody au pays de la Belle au bois dormant par exemple). Malheureusement quelquefois il y a des ratés, notamment lors des parades.

11. Les visiteurs qui abusent

© Disney  

Dans ce royaume où le client est roi, les cast members doivent garder le sourire en toute circonstance même si les visiteurs se comportent mal. Certains tirent violemment les oreilles des personnages, donnent des coups de pieds entre les jambes, tirent le nez du costume, sautent sur le dos du cast member, essayent de le déshabiller, et la plupart du temps cela vient d’adultes ou d’adolescents !

12. Les différences de salaires

© Jennie Park mydisneyadventures/flickr   © yanasan1762/instagram  

La rémunération est basée sur le personnage que vous incarnez. S’il s’agit d’un costume à poils (on ne voit pas votre visage), vous serez un peu moins payé que si vous jouez un humain car les animaux complètement recouverts par le costume sont muets. Les princesses et autres personnes communiquent avec leur visage, parlent aux visiteurs et passent plus de temps avec eux. D’autres facteurs qui jouent sur le salaire du cast member sont le nombre d’heures effectuées, le type de travail (acteur, balayeur, serveur...) et l’expérience.

13. C'est un travail dur

© cinnamilk46/twitter  

Etant donné les distances qu’ils couvrent, on se demande comment les cast members ont encore le sourire à la fin de la journée ! L’image ci-dessus montre qu’un employé a parcouru 26776 pas, 22 km, et consommé 909 calories en une seule journée...

14. Quand cela se passe mal

Disney ne chipote pas avec les employés qui brisent la magie du royaume. Il y a ceux qui perdent leur sang-froid face à un client particulièrement odieux, ou ceux qui osent manifester pour réclamer plus d’argent. Les caméras postées partout permettent de gérer immédiatement ce genre de situation, et on n’hésite pas à faire arrêter les fauteurs de trouble.

15. Quand on travaille chez Disney on donne du bonheur aux gens

L’expérience de cet ancien cast member résume bien l’ambition du groupe Disney : « J’étais déguisé en Dingo ce jour-là dans un café du parc. J’ai vu une table isolée, il y avait une famille avec des enfants. L’un d’eux était autiste. Les personnages devaient passer entre les tables et faire coucou avec la main. J’ai fait mon signe de la main au petit garçon et il a souri timidement. Lors de mon 2e passage, je refaisais coucou quand tout à coup il s’est précipité vers moi en souriant pour se jeter dans mes bras. Ses yeux brillaient et il m’a fait fondre le cœur. Mais c’est sa mère qui m’a le plus surpris. Elle était si contente que son fils, d’habitude si renfermé, exprime ses sentiments, et elle a pris une photo de nous. Leur famille économisait depuis longtemps pour ce voyage. La femme est ensuite venue vers moi pour me prendre dans ses bras les larmes aux yeux ».

COMMENTAIRES