20 animaux défiant les lois de la génétique

Chaque animal que nous connaissons est répertorié et reconnu grâce à sa couleur spécifique, mais la génétique a souvent des ratés, pour le plus grand plaisir des curieux.

Nous allons voir que de nombreuses espèces ont de rares variations de couleur qui rendent les animaux plus précieux, et en même temps plus vulnérables. Mais quel émerveillement...

1. Le paon à moitié décoloré

© emgurly2000/imgur  

Les couleurs chatoyantes du paon lui donnent tout son panache, et lui permettent d’attirer les femelles. Il arrive cependant que certains paons naissent albinos, ce qui crée la combinaison ci-dessus quand on mélange les deux. Un animal fascinant !

2. Le tigre doré

Cette sorte de tigre au pelage beaucoup plus clair que le tigre du Bengale n’est pas une production de la nature, mais d’un métissage rendu possible par la captivité de l’animal en zoo ou en cirque. Le tigre ci-dessus n’a pas été officiellement nommé, mais on l’appelle communément « tigre doré » ou « tigre vénitien » en référence à sa couleur. Il est issu de la rencontre entre un tigre blanc et un tigre du Bengale qui a d’ailleurs pu se passer plusieurs générations auparavant (le gène est récessif). On ne sait si l’on doit se réjouir de l’existence de cet animal contre-nature, mais n’oublions pas que le tigre est en voie de disparition.

3. Des sauterelles roses presque fluorescentes

Cet insecte que l’on a toujours connu vert peut aussi se décliner en plusieurs couleurs. En Amérique du Nord, à cause d’un gène récessif, on peut trouver des sauterelles roses, jaunes ou orange. La rose, à cause de sa couleur acidulée qui ne correspond pas à la palette de couleurs de son environnement, est la plus intéressante car son existence défie ce que l’on connaît de l’évolution.

4. La tortue albinos

© LouGadu/imgur  

Quand on sait que les chances de survie d’une tortue normale sont d’1 pour 1000, on s’inquiète pour cette petite tortue albinos très rare, aperçue sur une plage d’Australie. Ne possédant pas les couleurs de ses camarades, elle ne bénéficiera pas du camouflage qui leur permet d’éviter certains prédateurs. On lui souhaite tout de même une longue vie.

5. Le serpent albinos

© imgur  

Si de nombreux animaux possèdent une version albinos, les serpents  de ce type sont très rares. Ils naissent avec de la couleur, mais leur peau se décolore petit à petit.

6. L’otarie de Kerguelen

Aussi appelé « otarie à fourrure antarctique », ce petit animal a la particularité d’être recouvert de fourrure. On le trouve dans les eaux froides du Grand Nord. Et si la majorité d’entre eux a le pelage sombre, 1 sur 1000 nait blond, ce qui le rend plus vulnérable car dans la foule de ses congénères, il se distingue clairement.

7. Une petite loutre d’Europe et sa mère albinos

Seule espèce de loutre encore présente en France, la loutre d’Europe vit principalement près des marécages d’eau douce. Autrefois chassée pour sa fourrure, puis pour protéger la pisciculture, elle est aujourd’hui protégée mais est victime de la pollution. Comme on le voit ici certaines peuvent naître albinos.

8. Le homard bicolore

© okanagandude/reddit  

Saviez-vous qu’il existait des homards bicolores ? Leur particularité (1 cas sur 50 millions) est due à une mutation génétique, et ils peuvent naître jaunes et beiges pour se muer plus tard en bleu et rouge comme ci-dessus. Ils sont aussi hermaphrodites : mâles d’un côté du corps et femelles de l’autre. Encore plus rare est le homard blanc (1 cas sur 100 millions). Malheureusement vous n’êtes pas près de les voir finir dans votre assiette car ils sont si exceptionnels qu’on les réserve à la recherche.

9. Le kangourou blanc

Ce petit kangourou albinos est plus dépourvu que ses camarades car leur couleur habituelle dans les tons de gris et de taupe leur permet de se fondre dans leur environnement pour éviter les prédateurs. Il craint aussi les coups de soleil. On ne connaît pas celui-ci depuis longtemps, en effet, les premiers kangourous blancs ont été aperçus il y a seulement 5 ans, dans le parc national de Namadgi, en Australie.

10. Cerf de Virginie

© grandmasneighbor/reddit  

Cet étrange petit cerf appelé « cerf de Virginie » n’est pas un albinos, il porte juste un gène récessif lui donnant un beau manteau blanc, mais il a les yeux bruns. Le plus grand groupe de ce genre se trouve dans le Comté de Seneca, dans l’état de New York. On pense que le premier animal se serait empêtré dans les barbelés d’un dépôt de l’armée par hasard, trouvant là une protection idéale contre les prédateurs qui d’habitude le rendent rare. Le gène « blanc » aurait alors progressé massivement dans cet habitat, c’est pourquoi Seneca possède aujourd’hui le plus grand groupe de cerfs blancs du monde.

11. Les zèbres noirs

Les zèbres sont tous noirs in utero. Certains développent ensuite des rayures blanches, mais un petit nombre qui produit trop de mélanine reste presqu’entièrement noir. La raison d’être des rayures reste un mystère pour les scientifiques : certains prétendent que c’est pour lutter contre les insectes, d’autres pour se protéger de la chaleur, ou encore simplement pour se fondre dans son habitat.

12. Le crapaud noir

Ce pauvre crapaud ne doit pas se réjouir de sa couleur hors norme car elle déteint dans son habitat principalement vert. Il est alors bien vulnérable aux prédateurs.

13. Le cheval blanc

Apprécié pour son allure féérique (proche de celle de la licorne), le cheval blanc souvent appelé à tort cheval gris, n’est pas un albinos. Il possède un gène récessif qui est assez rare.

14. L’ours kermode

A ne pas confondre avec l’ours blanc, cet animal est de la famille des ours noirs qui vivent en Colombie Britannique au Canada. Il en existe environ 200 et les autochtones les appellent « ours esprits » tant leur couleur les rend sacrés.

15. Le renard argenté

Chassé pour sa fourrure de couleur peu commune, le renard argenté (qui produit trop de mélanine) ornait autrefois les vêtements des riches Russes, Chinois et Européens.

16. Le phoque noir charbon

1 phoque sur 300 est de couleur rare (soit blanc, soit noir) dans la Mer du Nord. Ces animaux ne sont pas mis à l’écart, ils sont traités de la même manière que les autres. En revanche, comme la plupart des animaux de couleur rare, ils sont beaucoup plus la cible des prédateurs que leurs camarades, car ils se détachent dans la foule.

17. L’escargot albinos

Ces animaux sont rares car non seulement ils ne peuvent pas se fondre dans la nature comme leurs camarades, mais en plus ils ne peuvent pas compenser par une rapidité supérieure. Il est donc difficile d’en trouver, et l’on ne les as découverts qu’il y a peu, en Nouvelle Zélande.

18. L’hippopotame rose

© pikabu  

C’est au Kenya qu’a été photographié ce jeune hippopotame rose souffrant de leucisme, c’est à dire un manque de pigments.

19. Le chat aux 2 couleurs d’yeux

On pensait tout connaître du chat, mais cette originalité génétique, est si rare que la plupart d’entre nous ne l’ont jamais rencontrée. Dans la plupart de ces cas extrêmes, le chat a un œil bleu et un autre de couleur verte ou brune.

20. Le mouton noir

Plus besoin de le présenter, ce pauvre animal fait partie de notre patrimoine linguistique...

COMMENTAIRES