7 aliments fréquemment contrefaits et vendus dans les magasins

Comme un peu tout, quelques aliments qui se trouvent sur le marché peuvent être contrefaits.

Comment cela est-il possible ? Tout simplement à cause de la rentabilité et de la société de consommation. Si d’un côté, effectivement, les industriels font des bénéfices énormes, de l’autre en revanche, la santé des consommateurs est mise à mal.

Voici 7 aliments fréquemment contrefaits, pour lesquels nous vous donnons des astuces pour déjouer les industriels

1. Le café moulu

(C) pixabay  

Dans le café moulu, il n’y a pas que du café. Afin de limiter les coûts de production et augmenter la rentabilité, vous pouvez également y trouver de l’orge, du blé et du soja grillé puis haché. Certaines marques n’hésitent pas à rajouter des copeaux de bois !

Comment éviter de tomber dans le piège ?
Achetez des grains de café et broyez-les vous-même. 

2. Le jus de cranberries et grenade (cela est valable pour tous les autres jus)

(C) jeepersmedia  

Cette marque est donnée à titre d’exemple, tout comme la plupart des autres parfums de jus de fruits. En effet, sur l’étiquette vous pouvez lire 100 % jus de fruits (autrement dit : grenade et cranberries). Or, en lisant les ingrédients, vous pourrez vite constater que le principal jus de fruits se trouvant dans cette bouteille n’est ni la grenade, ni les cranberries, mais la pomme ! Vient ensuite le raisin (pour la couleur), puis la prune, la poire et enfin, les deux autres annoncés. D’autre part, notez qu’il ne s’agit pas là de jus de fruits mais de produits reconstitués.
Pourquoi cela ? Parce que les vrais jus sont excessivement chers et surtout parce que les industriels vous leurrent en coupant les breuvages avec de l’eau ou d’autres jus de fruits.

Comment éviter de tomber dans le piège ?
Prenez soin de lire les étiquettes et préférez les purs jus avec de véritables fruits et non des concentrés. 

3. L’huile d'olive

(C) 481kawara   (C) pixabay  

Même les bouteilles les plus chères peuvent cacher autre chose que de l’huile d’olive… Parfois, les industriels les coupent avec de l’huile de palme, de soja ou encore de maïs, beaucoup moins chère à produire.

Comment éviter de tomber dans le piège ?

Verser un fond d’huile dans un verre que vous placerez au frigo. Une pellicule doit se former au bout de quelque temps. Si ce n’est pas le cas, vous n’avez pas acheté d’huile d’olive, mais probablement une huile coupée ou toute autre chose. 

4. Le parmesan

(C) ericboisset   (C) pixabay  

Ce fromage est l’un des aliments les plus contrefaits du marché. En effet, certaines marques n’hésitent pas une seule seconde à le couper avec des copeaux de bois ! Mais la plupart du temps, vous achetez un mélange de fromages moins chers et parfois recomposés sous forme de parmesan. 

Comment éviter de tomber dans le piège ?
Essayer d’acheter le fromage entier et non les sachets déjà râpés. D’autre part, veillez à bien lire les étiquettes

5. Le miel

(C) inflatabill  

Là encore, il s’agit malheureusement d’un produit grandement contrefait. La science fait des miracles, surtout lorsqu’il s’agit de créer du miel de toute pièce ! Car oui, si les abeilles venaient à disparaître dès demain, l’Homme serait en mesure de créer du « miel » de laboratoire. Il ne suffit que de quelques sirops de fructose et autres ingrédients au nom imprononçable, pour permettre d’obtenir une substance similaire. Certains de ces produits sont d’ailleurs déjà sur le marché !

Comment éviter de tomber dans le piège ?

Si dans les conditions de conservation, vous pouvez lire des mentions comme « À conserver au frigo après ouverture », fuyez ! Le miel a une durée de conservation infinie et à température ambiante

6. Les sushis

(C) pixabay   (C) pixabay  

La grande mode de ces mets japonais, a conduit les industriels à réduire les coûts de production (sans pour autant en réduire le prix d’achat). Il arrive donc que le fameux saumon cru que vous mangez n’en soit pas réellement ! En effet, certaines enseignes n’hésitent pas à colorer du poisson bien moins cher à l’achat et vous le proposer comme étant du saumon.

Comment éviter de tomber dans le piège ?

Consommez des darnes de poisson plutôt que de manger des sushis. D’autant que bon nombre de personnes en tombent malades par manque de fraîcheur…

7. Le riz

(C) Tengrinews   (C) Gurjari Limited  

Vous allez rire jaune, mais le riz est la proie d’une contrefaçon extrêmement nocive pour la santé. En effet, de nombreuses vidéos ont longtemps tourné sur les réseaux sociaux montrant du « faux riz » fabriqué à partir d’amidon et de plastique. Beaucoup ont cru à un fake, malheureusement, cela n’en était pas un… Du faux riz en plastique circule bel et bien sur le marché. À l’œil, il est totalement impossible de faire la différence, tout comme au nez, puisqu’il est aspergé d’arômes divers.

Comment éviter de tomber dans le piège ?

Réalisez plusieurs tests : le riz en plastique ne coule pas dans l’eau, il reste à la surface. D’autre part, il brûle comme du plastique et dégagera une odeur typique. Dans les magasins, soyez très prudents et lisez les étiquettes. Faites confiance aux marques que vous auriez déjà testées au préalable

Crédit photo : maxpixel
Source : Facts Verse & BrightSide

Elle s'arrête pour sauver un chaton errant sur le bord de la route et se retrouve avec un animal sauvage !
COMMENTAIRES