Beaucoup de jeunes ne veulent plus acheter une voiture ou un appartement, et voici pourquoi !

L’ancien cliché stipulant que pour réussir sa vie, il fallait être propriétaire d’une voiture et d’un appartement est obsolète. De plus en plus de jeunes ne souhaitent plus investir.

De nombreuses études montrent que la nouvelle génération, âgée de 30 à 35 ans, possède moins de voitures et d’appartements que leurs homonymes il y a quelques années. Pour ainsi dire, plus le prix est élevé et moins les jeunes y sont sensibles. Aux États-Unis par exemple, les jeunes de moins de 35 ans sont appelés «la génération des locataires », en France, il y a la génération "Tanguy".

Pourquoi un tel revirement de situation ?

Certains sociologues s’appuient sur la thèse la plus probable : celle de la crise financière. Cela engendre une grande réticence quant à contracter un emprunt.

Mais visiblement, la véritable raison réside plutôt dans un conflit de générations. En effet, les jeunes n’ont plus du tout les mêmes centres d’intérêts que leurs parents.

Le concept de réussite sociale est donc modifié. Aujourd’hui, réussir c’est avoir le luxe de se délester des charges trop importantes et donc d’avoir recours à la location plutôt qu’à l’achat. 

Une personne en pleine réussite sociale va plutôt voyager, investir dans des concepts innovants, pratiquer des sports extrêmes ou encore créer une startup. La stabilité effraie les jeunes. Aujourd’hui, place aux horaires flexibles, à l’indépendance financière et à la mobilité professionnelle et géographique. 

Les gens sont-ils pour autant moins matérialistes ?

Moins matérialistes non, car ils aiment posséder les derniers portables à la mode, pouvoir faire du shopping etc. Mais les jeunes raisonnent juste de façon différente : pourquoi posséder une voiture alors qu’il existe des taxis ? C'est aussi bien qu’une voiture personnelle avec chauffeur. Et cela ne revient pas plus cher que de posséder sa propre voiture, les inconvénients en moins. Pourquoi acheter une maison dans un endroit paradisiaque pour y aller à chaque vacances ? Il est possible de trouver des logements Airbnb dans n'importe quel coin de la planète ! 

Louer revient moins cher que d’acheter une propriété dans un pays étranger pour y passer ses vacances. Il en va de même avec la ville de résidence. Aujourd’hui les jeunes sont mobiles, ils ne restent pas toute leur vie au même endroit. Alors pourquoi emprunter sur 25 – 30 ans en sachant que tôt ou tard il faudra vendre ?

La mobilité professionnelle est également de plus en plus répandue : une personne change de travail tous les trois ans en moyenne selon Forbes. En louant, il n’y a aucune attache et les gens ont plus de facilités à quitter leur logement. 

Appartenir n’est plus synonyme d’exister

James Hamblin, chroniqueur de l'Atlantique, explique ce phénomène : « Au cours de la dernière décennie, les psychologues ont réalisé une grande quantité de recherches démontrant qu’en terme de bonheur et de bien-être, dépenser de l'argent sur de nouvelles expériences est beaucoup plus profitable que d'acheter de nouvelles choses ». 

Les expériences permettent de rencontrer d'autres personnes

Les expériences développent les liens sociaux. L’interaction sociale est cruciale pour avoir un sentiment de bonheur dans sa vie. Echanger avec d’autres personnes, avoir de nombreux amis etc, rend une personne plus heureuse. Les possessions engendrent des jalousies. Ainsi, les sujets sont écartés et jugés non intéressants, comme l’indique Hamblin dans ses colonnes : « Il s'avère que les gens n'aiment pas beaucoup entendre parler des possessions des autres, ils préfèrent échanger sur la dernière série regardée. »

En effet, la plupart des mauvaises expériences deviennent une bonne histoire à raconter. Ce qui n’est pas le cas pour les choses matérielles

Acheter rend les gens inquiets

Posséder signifie prendre soin. Et cela est effrayant pour la nouvelle génération. En achetant une voiture par exemple, la crainte d’entendre l’alarme sonner va devenir omniprésente. Sans parler de la première rayure qui arrivera inévitablement. En achetant une belle maison de valeur, la crainte d’être cambriolé va devenir une obsession. Les biens matériels s’usent et s’abîment alors qu’un souvenir d’une expérience passée restera à jamais dans la mémoire des personnes. 

La dévaluation est également un frein

C’est un fait : l’ancienne génération ne voyageait pas beaucoup. Les gens avaient d’autres préoccupations que l’amusement. Ils n’avaient pas non plus l’opportunité de pouvoir investir dans une start-up. C’est pour cette raison qu’ils achetaient des maisons ou des voitures. Chose que la nouvelle génération se refuse de faire car la dépréciation du prix de chaque habitation ou voiture est trop conséquente. Et en regardant la fragilité du monde économique et du marché actuel, cette raison prend tout son sens. 

L'expérience reste la priorité des jeunes d’aujourd’hui. Son prix est inestimable et ne changera pas dans le temps et personne ne peut voler un souvenir. 

Credit photo pexels

Source : BrightSide

COMMENTAIRES