Certains scientifiques affirment que d’ici 17 ans, l’Homme pourrait être immortel

De nombreux scientifiques sont désormais financés par des grands groupes comme Google, afin de mener des recherches sur la vie éternelle. Et ce défi inimaginable commence à être dompté par la science.

L'immortalité fascine depuis longtemps. Des potions magiques, des envoûtements, la conservation des corps, etc., ont été testés afin de parvenir à la vie éternelle. Pour l’heure, aucune de ces méthodes n’a pu donner de résultats… Mais en silence, la science avance sur le sujet.

Voici le résultat des recherches menées jusqu’à aujourd’hui, afin d’atteindre la vie éternelle.

Les recherches en cours

© pixabay  

Cette découverte serait si importante que tous les moyens financiers sont aujourd’hui déployés pour financer les diverses recherches sur le sujet. Voici où nous en sommes aujourd’hui :

-       À la Northwestern University aux États-Unis, les scientifiques maîtrisent la désactivation du « changement génétique », responsable du vieillissement sur les vers. Évidemment, il existe de nombreuses différences entre un ver et un humain, mais le travail avance !

-       Des scientifiques ont réussi à faire rajeunir une souris âgée, en lui injectant du sang de souris jeune. Ils pensent qu’un tel procédé pourrait également fonctionner sur les humains.

La Silicon Valley est le berceau de ces recherches, tout comme de grands noms de scientifiques. 

Une contribution mondiale

© shutterstock  

Penser que seuls les États Unis se penchent sur le sujet est une erreur. De nombreux autres pays le sont également. Et certaines plus grosses fortunes mondiales apportent aussi leur pierre à l’édifice, comme :

-       Larry Ellison, homme d’affaires et propriétaire d’Oracle, se positionnant dans le top 5 des hommes les plus riches de la planète

-       Sergey Brin, le co-fondateur de Google et de la fondation Calico

-       Aubrey de Gray: un scientifique et un chercheur, notamment sur la médecine régénérative

Beaucoup de célébrités (hommes d’affaires, stars, etc.) avouent avoir peur de la mort et du vieillissement en général. C’est pourquoi certains subventionnent ou participent à ce type de recherches. 

7 facteurs à la mort

© pixabay  

Aubrey de Gray, scientifique anglais de renom, a publié en 2007 un ouvrage intitulé Fining Aging. Actuellement, son travail consiste à trouver une méthode pour exclure la mort de nos gênes. Il se penche également sur les 7 sens mortels, causant le vieillissement cellulaire. Il s’agit de :

-       La mutation nucléaire et épigénétique cancérigène

-       La mutation mitochondriale : concernant les composants cellulaires entrant en jeu pour la production d’énergie

-       Les déchets intracellulaires causés par les protéines non « digérées » par nos cellules

-       Les déchets extracellulaires qui sont les protéines accumulées à l'extérieur des cellules (ex. : le cerveau des gens atteints par la maladie d'Alzheimer)

-       La perte de cellules par manque de régénérescence par le corps

-       La sénescence cellulaire : ce qui arrive lorsque les cellules ne savent plus se diviser

-       Connecteurs extracellulaires causent la perte d'élasticité des cellules et des tissus 

La science moderne offre 5 méthodes pour atteindre l’immortalité

Qui ne serait pas intrigué par l’immortalité ? Nombre de films de science-fiction mettent en scène des personnes à la vie éternelle. En s’y penchant un peu plus, il est possible de trouver des travaux intéressants sur le sujet.

Wolfgang Fink est chercheur à l'Université d'Arizona. Il pense que la clé de l’immortalité se trouve au niveau biologique. Pour lui, il suffirait d’empêcher la mort cellulaire, ainsi que le vieillissement par des méthodes connues comme la cryogénisation ou éventuellement des dons, afin de prolonger la durée de vie.

Mais la plupart des scientifiques s’accordent à dire qu’il existe 5 façons de tenter à parvenir à l’immortalité :

-       Libérer la puissance du gène, cela en perçant les mystères autour de la génétique et trouver le gêne de l’immortalité afin de l’implanter dans l’humain

-       Le clonage de certaines parties du corps ou de tout le corps. La technique de clonage est celle qui a le plus été étudiée et dont les résultats ont été les plus probants concernant la vie éternelle

-       La cryogénie qui préserve plus l’organisme qu’elle ne le rend immortel. Il s’agit de plonger un corps en « sommeil cryogénique », le temps de trouver un remède à une maladie dont il est infecté par exemple

© AFP / East News  

-       Le cyber-cerveau qui consiste à basculer votre esprit sur un disque dur, à votre mort. Cela permet de conserver votre « âme » intacte sans pour autant avoir de corps. Ce projet s’appelle Russia-2045 et les scientifiques qui travaillent dessus prétendent qu’en 17 ans seulement, ils pourront créer des Hommes immortels

-       Les réparations cellulaires : la nanotechnologie évolue et pourrait apporter son soutien dans les modifications corporelles et les traitements sur les patients. Les nanorobots pourraient être en mesure de cibler et réparer les cellules mourantes par des saines

© millionaire  

Méditer pour vivre indéfiniment ?

Mais cette sphère scientifique semble pour le moment inatteignable. Qu'en est-il pour le commun des mortels ?

Avez-vous déjà entendu parler du moine bouddhiste Dashi-Dorzho Itigilov ? Né en 1852, il n’a cessé de méditer et semble être toujours en état de méditation alors qu'il est censé être mort. Son décès reste énigmatique. À un moment de sa vie, il a demandé à ses frères moines de démarrer le processus de méditation et les divers rites funéraires, alors qu’il méditait en position du Lotus. D’après lui, la mort était proche. Cela dit, il ne s’est jamais réveillé de son état de méditation et reste encore dans la même position à ce jour, sans montrer la moindre trace de décomposition !

Certaines personnes avancent qu’il est dans un état d’hibernation ou qu’il a réussi à atteindre le nirvana. C’est pour cela que l’on entend que la méditation peut apporter l’immortalité par la libération de l’âme.
Cela dit, méditer est bon pour la santé, cela est prouvé. Les bénéfices sont multiples, comme la production d’endorphines, rééquilibrer le sommeil et chasser le stress, etc.

Le blog Biohackers avance une théorie différente quant à l’immortalité. Pour eux, il s’agit d’un savant dosage entre les neuromédiateurs et les gènes, qui permettrait d’améliorer les performances corporelles des Hommes. 

Les centenaires

Il existe de nombreux centenaires, hommes, comme femmes. Voici les plus connus :

-      Jeanne Calment (1875-1997) a atteint les 122 ans et quelque 164 jours

-      Shigechiyo Izumi (1865-1986) qui a vécu 120 ans et 237 jours

-      Sarah DeRemer (Clark) Knauss (1880-1999) qui a atteint les 119 ans et 97 jours

-      Lucy (Terrell) Hannah (1875-1993) qui est décédée à l’âge de 117 ans et 248 jours

-      Marie Louse Febronie (Chasse) Meilleur (1880-1998) qui s’est éteinte à 117 ans et 230 jours

Les centenaires d’aujourd’hui sont, pour la plupart, végétariens, mais d’autres mangent également de la viande, boivent du vin, fument, consomment aussi du chocolat et ne font pas de sport. Leur point commun ? Le bonheur. Ces gens-là vous disent être heureux d’être entourés de leur famille et prennent la vie comme elle vient.

Que pensez-vous de l’immortalité ? Pensez-vous vraiment que la science peut trouver une méthode pour y parvenir ? Nous aimerions connaitre votre avis, n’hésitez pas à débattre sur le sujet, dans les commentaires.

COMMENTAIRES