1. Cafédéclic
  2. Articles
  3. Astuces
  4. Prêter son véhicule à autrui : cela peut vous coûter cher

Prêter son véhicule à autrui : cela peut vous coûter cher

Posséder une voiture est très pratique, si pratique qu’un de vos proches souhaiterait l’utiliser de temps à autres. Pourquoi pas, vous dites-vous ? Mais avant de prêter votre véhicule, il y a différentes informations dont il faut tenir compte. Celles-ci pourront vous préparer à toute éventualité, ainsi il sera plus simple de prendre une décision.

Illustration : "Prêter son véhicule à autrui : cela peut vous coûter cher"

À qui peut-on prêter sa voiture ?

Vous êtes libre de prêter votre véhicule à un ami ou alors à un membre de votre famille. Mais avant de ce faire, voici les éléments principaux à considérer :

  • L’emprunteur doit être en possession d’un permis de conduire,
  • Le contrat d’assurance inclut les autres conducteurs.

Par rapport à votre assurance auto, il est nécessaire de vérifier qu’il n’y a pas de hausse de franchise prévue en cas d’accident, si ce n’est pas vous qui étiez au volant.

Illustration de l'article : Prêter son véhicule à autrui : cela peut vous coûter cher

En cas de contrôle de la voiture, l’emprunteur doit présenter :

  • Les papiers concernant l’automobile,
  • Le permis de conduire,
  • L’attestation de l’assurance.

Vous l’aurez compris, prêter son véhicule n’est pas un délit. Toutefois, il faut choisir une personne responsable et digne de confiance, à qui confier vos clés.

Prêter son véhicule : quel est le risque aggravant ?

Si vous souhaitez ajouter un individu en tant que conducteur non désigné sur votre contrat d’assurance, libre à vous de le faire. Mais dans le cas où il n’y est pas inscrit, les situations suivantes peuvent entrainer des problèmes le cas échéant :

  • Une personne âgée de moins de 21 ou 25 ans,
  • Un conducteur présentant des antécédents d’assurance,
  • Un conducteur dont le permis date d’à peine deux ans.

Si sinistre il y a, alors l’indemnisation risque d’être faible et la franchise majorée de façon considérable.

Quels sont les avenants au contrat d’assurance ?

Il est vivement recommandé de faire part du prêt de véhicule à votre assureur. Ainsi il pourra modifier certains termes du contrat initial.

Tout d’abord, il y a le prêt occasionnel. Comme son nom l’indique, il est de courtes durées, une journée ou week-end, par exemple. Ensuite, dans le cas où vous confiez les clés de votre voiture régulièrement à une personne, il faut inclure : le prêt régulier.

Illustration de l'article : Prêter son véhicule à autrui : cela peut vous coûter cher

Elle sera inscrite comme conducteur secondaire au titre du contrat d’assurance automobile. Cet individu peut être votre :

  • Partenaire,
  • Enfant,
  • Ami,
  • Voisin,
  • Ami de la famille…

Ce qui lui permettra de bénéficier du contrat d’assurance, si jamais il y a sinistre alors qu’il conduit. Pour finir, il y a le prêt pour jeune conducteur.

Généralement, les compagnies d’assurance ne sont pas très motivées à l’idée de couvrir celui-ci. Pour celles qui le permettent, le prix est plus élevé. Cependant, différents avantages l’accompagnent pour le jeune conducteur. En plus de la couverture de l’assurance, il bénéficiera de prix plus attractifs lorsqu’il sera temps d’assurer sa propre voiture. Si vous avez un adolescent ayant le permis, ce prêt est idéal.