Un architecte s'achète une ancienne usine à ciment et en fait une magnifique maison

Ricardo Bofill est architecte. En 1973, il pénètre dans une usine à ciment délabrée et y voit un potentiel énorme.
 

C’est ainsi qu’il donna naissance à « La Fàbrica », une habitation hors du commun, réalisée à partir de la structure existante de l’ancienne usine.

Située sur la première ceinture extérieure à Barcelone, cette usine était réputée pendant la Première Guerre Mondiale pour être très polluante. Elle a donc fermé ses portes et nécessitait par la suite énormément de réparations pour la remettre en état. Cela n’a pourtant pas découragé Ricardo Bofill et son équipe.

La première étape a été la déconstruction partielle de certains éléments. Cela a duré des années. Pendant ce temps, l'architecte a pris soin de préparer l’extérieur avec toutes sortes de végétations. Lorsqu’est venue l’heure d’attaquer l’intérieur, Ricardo a souhaité aménager cette nouvelle demeure avec une ambiance moderne tant dans l’espace à vivre que dans l’atelier de travail.   

La fábrica est toujours en cours de rénovation à l’heure actuelle car Ricardo Bofill y projette sa propre vie, faite de changements et d’aléas. Sa maison doit donc lui ressembler et s’adapter à tous les changements nécessaires.
Les cheminées industrielles polluant autrefois l’air, semblent maintenant faire jaillir la végétation luxuriante. Le résultat démontre à quel point la créativité n’a aucune limite.

Plus d'informations : Ricardo Bofill

En 1973, Ricardo Bofill, architecte espagnol, achète une ancienne usine à ciment près de Barcelone, datant de la Première Guerre Mondiale

Séduit par le gros potentiel du bâtiment, il a décidé de le rénover pour en faire son habitation principale

Après des années de déconstruction partielle, son équipe s’est attaqué à l’intérieur, en y réalisant des pièces et une décoration moderne

L'extérieur déborde dorénavant de végétation luxuriante

L’usine est maintenant transformée en une maison spectaculaire et unique

"L’usine de ciment est un havre de travail par excellence » déclare Bofill sur son site internet officiel  

Chacune des chambres est conçue de façon unique, aucune ne ressemble à l’autre 

« J'ai l'impression de vivre dans une bulle protectrice, qui me protège de l’extérieur et du quotidien » écrit Bofill

« La vie se déroule continuellement sans distinction entre travail et loisirs » 

De nombreux lieux de détente ont été prévus à l’intérieur comme à l’extérieur et ce, dans toute la propriété 

Une partie du bâtiment est habilité en studio de travail. Il s’agit d’un élément crucial dans la réhabilitation 

Le jardin est principalement couvert d’herbe et est composé d’Eucalyptus, de palmier et d’oliviers 

La construction revêt un « aspect mystérieux, telle une ruine romantique, unique et irrévocable »

"La cuisine-salle à manger située au rez-de-chaussée est le point de rencontre familial"

Bien qu’elle ait été totalement rénovée, l’usine est encore en travaux à l’heure actuelle 

Bufill compare l'évolution constante du projet à son mode de vie et ses visions créatives

 

Avec une pensée créative en constante évolution, tout l’espace peut devenir quelque chose de beau et nouveau

Source : BoredPanda

COMMENTAIRES